⇒ https://www.ecoledelanuit.org/

Ce qui les réunit, c’est l’audace de la pensée. Ils veulent penser le plus librement possible, le plus loin possible, pour se débarrasser des vieux empêchements qui brident l’imagination et font passer la conformité pour l’ordre éternel des choses.

L’École de la nuit a fait appel à pyrat.net pour terminer son site web et lui confier son hébergement.

Articles syndiqués tirés de ce site

Revue de presse
12 avril, par Lucas de Geyter
07/03 Les envahisseurs du mois : 700 dauphins ont été retrouvés échoués sur la côte Atlantique depuis le début de l’année. Frontex ne s’est pas exprimée. 08/03 La bon samaritain du mois : Emmanuel Macron annonce la création d’un fonds de 120 millions pour aider les ONG dans leur action pour l’égalité (...)
L’École de la Nuit
11 avril, par lola@belmachine.org
À la fin du XVIe siècle, à Londres, un groupe qui s’est nommé L’École de la Nuit—School of Night, se réunit régulièrement, et clandestinement. C’est un groupe de stars : des auteurs de théâtre, des savants, des aventuriers chéris de la Reine. Ils ont le goût de la marge, du risque, du dépassement du sens (...)
Edito
11 avril, par Lucas de Geyter
Et L’Ecole de la Nuit créa Cigarettes, champagne et dynamite… Dans un monde qui a remplacé l’art par la culture et la politique par une logique comptable des plus sommaires, dans un monde qui pense que les envolées lyriques c’est bien joli mais inefficace et qui s’alarme bien plus des déchets sur (...)
Le sens de l’orientation
28 mars, par Evelyne Pieiller
L’air du temps n’est pas à la frivolité. On conscientise. On s’indigne. On déplore. Les jurys et les critiques littéraires aussi. Ils apprécient que l’art s’engage, que les romans témoignent. Mais… qu’ils témoignent de quoi exactement ? C’est là que l’affaire se complique. Le prix Goncourt 2018 a ainsi (...)
Le style de la solitude
28 mars, par Evelyne Pieiller
Le dandysme est une légende, il a rapetissé en étiquette. Aujourd’hui, il suffit de s’afficher excentrique pour être qualifié de dandy. Ainsi, le député Cédric Villani est un matheux dandy. Allons bon. Il ne suffit pas de porter des lavallières ou des gilets près du corps pour être un dandy. Il ne (...)
Toi plus moi, plus eux, plus tous ceux qui le veulent
28 mars, par Lucas de Geyter
Nous sommes en 1969, Woodstock est la sensation de l’année, l’amour est libre, le lsd tombe des arbres et la guerre du Vietnam bat son plein ; Nixon arrive au pouvoir. Un an plus tôt dans le lointain pays de la baguette, quelques étudiants en colère et quelques ouvriers fâchés, soutenus par les (...)

0 | 10