Mardi 14 avril 2009

HADOPI, l’occasion manquée de soutenir les artistes ?

La Société Pyrat.net apporte son soutien à la manifestation contre Hadopi.

HADOPI [1] est un projet de loi qui ne sert que les intérêts des intermédiaires [2] entre les artistes et leur public.

Une question fondamentale n’a toujours pas eu de réponse de la part du Ministère de la Culture [3] :

Comment est-il possible de dire d’un côté :

  • il n’est pas possible de surveiller les échanges pour rémunérer les artistes en proportion
  • il est possible de surveiller les échanges pour menacer puis sanctionner

Je pense qu’il est grand temps pour les artistes de se prendre en main, et de rejeter les intermédiaires coûteux.

L’HADOPI est techniquement vouée à l’échec. J’adjure le gouvernement à abandonner ce projet et à mettre en place un système de contribution créative [4] qui permettrait à ceux qui téléchargent en toute moralité de le faire en toute légalité aussi, et en ayant la possibilité de rémunérer les artistes en retour.

Je compile un dossier sur HADOPI avec Delicious. N’hésitez pas à le consulter, c’est édifiant !

[1Haute autorité mise en place pour éviter aux industries du divertissement de masse d’avoir à engager de coûteux procès en leur permettant de faire sanctionner sans possibilité de constestation préalable, et sans donner le droit à la présomption d’innocence. En pratique :

  • un avertissement par mail
  • un 2e avertissement par courrier recommandé
  • coupure de l’accès Internet durant 1 an

L’objet de « l’infraction » n’est pas communiqué au contrevenant qui ne sait qu’une chose : il est accusé d’avoir téléchargé quelque chose sous copyright…

[2On parle de l’industrie du divertissement de masse

[3Après 3 mails, une transmission directe par ma Députée, et 3 coups de fils au Ministère

[4Précédemment désignée sous le nom de licence globale

Voir en ligne : Manifestation contre HADOPI