Mardi 5 août 2003 — Dernier ajout mercredi 24 novembre 2004

Définitions et Vocabulaire

  • Typographie  : c’est l’ensemble des règles (mises en place aux cours des siècles par les typographes et les imprimeurs) qui régissent l’écriture imprimée. Ces règles sont des balises pour une plus grande liberté. Elles évitent de faire n’importe quoi. Elles sont conçues pour garantir la facilité de lecture d’un document et sa clarté.
  • Typographies  : désigne les polices de caractère (ou fontes, car, par le passé, celles-ci étaient fondues dans le plomb) utilisées dans un document, et les règles utilisées dans celui-ci (on parlera de charte typographique).
  • Mise en Page  : c’est le travail qui consiste à partir d’un document brut à le présenter en fonction de la charte typographique et du résultat à atteindre. La première étape de la mise en page est souvent de faire un croquis rapide au brouillon sur papier pour définir l’aspect général du document…
  • Chasse  : c’est l’espace horizontal qu’occupe un caractère. Certains logiciels permettent de modifier celle-ci (élargir ou étroitiser/rétrécir un caractère). Cependant, une variation de plus de 5% par rapport à l’original conduit à une déformation trop visible du caractère qui n’a pas été conçu pour cela. Faire varier la chasse permet par exemple de faire « tenir » sur une page un texte qui déborde légèrement sur une deuxième page.
  • Approche par paires  : c’est l’espacement entre deux caractères. Bien faite, elle permet (en particulier sur les gros titres) d’équilibrer les « blancs » entre les lettres. Il s’agit en effet que l’impression de blanc entre les lettres soit constante pour l’œil, ce qui conduit à des espacements différents entre les bords des lettres.
    Exemple : AV doivent se chevaucher pour donner la même impression que ND (ce qui n’est pas le cas sur cette page Web - sic !)
  • Cadratin  : désigne la largeur de la lettre « m » qui est censée être la hauteur des lettres. Unité de mesure pour les espace et les tirets.
  • Demi-cadratin  : désigne la largeur de la lettre « n ».
  • Sérif  : désigne les fontes présentant des empattements du type « Times ». Les caractères avec sérif sont d’une grande lisibilité car les empattements fournissent à l’œil une ligne qui facilite la lecture. Ils seront donc utilisés pour le corps du texte.
  • Sans-sérif  : désigne une fonte sans empattement du type « Arial » ou « Helvetica ». Les caractères sans sérif sont d’une grande perceptibilité (ils sont plus rapidement reconnus par l’œil). Ils seront donc utilisés pour les titres.
  • Bas de casse  : il s’agit des lettres minuscules (à opposer aux majuscules : Haut de casse). L’expression vient de ce que ces caractères étaient placés en bas des casiers de caractères en plomb.