Lundi 4 juillet 2016 — Dernier ajout mercredi 23 novembre 2016

Avec HTTPS, Google devient le maître du monde SEO !

Où comment Google est finalement le seul à savoir qui cherche quoi…

Depuis quelques mois, Google pousse en avant le protocole HTTPS en expliquant que c’est pour votre bien, et qu’en plus, les sites en HTTPS finiront par être mieux référencés.

Mais quelles sont les conséquences pour le suivi de ses statistiques ?

En résumé (TLRL) : avec le HTTPS, vous ne saurez plus d’où viennent vos visiteurs, parce que la norme HTTPS bloque le Referer.

Avec HTTPS Google devient le maître du monde SEO

Google en HTTPS

Les effets

Google est passé au HTTPS pour son moteur il y a plusieurs années.

Résultat, quand un internaute clique sur un lien dans les résultats et arrive sur notre site, on ne peut plus savoir les mots de la recherche.

Pourtant, on sait quand même que c’est par Google que l’Internaute est venu.

Pourquoi ?

Parce que Google a besoin de montrer qu’il est là !

Comment ?

En fait, quand on clique sur un lien dans Google, on passe par une page intermédiaire qui, elle, est en HTTP ce qui permet à Google :

  • de comptabiliser les clics
  • d’engranger les recherches faites
  • et de priver les sites destinataires du clic d’une information que Google se réserve :( [1]

Tous les sites en HTTPS

Si tous les sites web passent en HTTPS, ce qui fait la richesse de la toile va devenir plus ou moins invisible pour les intéressés.

Seul Google, qui indexe tous les sites aura une cartographie des relations entre les sites.

Mais un site lambda ne verra plus dans ses statistiques par où sont venus ses visiteurs.

Pire, il ne verra plus que Google puisque nous avons vu au-dessus que Google « triche » avec une page intermédiaire.

De plus, avec tous les trackers dont Google dispose sur la toile [2], il est fort probable que Google soit capable de savoir quand même que telle visite vient de tel site…

Une solution possible ? Ajouter un paramètre aux liens HTML destiner à forcer le passage du referer même en HTTPS. Et espérer que tous les navigeurs, CMS, webmaster le mettront en place rapidement.

[1Il serait en effet très simple pour Google de transmettre à cette page intermédiaire la recherche faite par l’internaute pour en informer le site de destination. Il y a donc là un choix délibéré qui fait mentir le Don’t be evil ! de Google.

[2Google analytics, Google fonts, CDN de jquery…