Lundi 30 juin 2014 — Dernier ajout mardi 22 septembre 2015

Critères de choix d’un prestataire Web

Choisir un prestataire en création de site internet ? Les écueils à éviter !

Pour choisir un bon prestataire en création de sites Internet, il convient de vérifier un certains nombres de points.

Retour Sommaire

Arnaque ?

Certains prestataires pratiquent ce qu’on appelle en technique de vente, le « One shot » :

  • proposition commerciale semblant très avantageuse
  • devant être signée maintenant
  • car demain, elle ne sera plus disponible
  • pire : vous faire bénéficier d’une promotion qui n’était valable que la semaine dernière en anti-datant le contrat ce qui vous prive du délai de rétractation légal

⇒ Ne signez jamais sur le moment !

Parfois, l’écrit que vous signez dans la précipitation ne correspondra pas à ce qui vous a été présenté à l’oral.

Malheureusement pour vous, en droit français, c’est le contrat écrit qui fait foi…

⇒ Lisez le contrat !

L’arnaque classique consiste à vous vendre :

  • non pas un site internet
  • mais un contrat de financement [1]
  • le site n’étant jamais vraiment terminé [2]
  • et probablement réalisé en sous-traitance offshore pour moins de 300€

⇒ Cherchez le nom du prestataire + arnaque (ou victime) dans un moteur de recherche [3]

Retour Sommaire

Libre ou propriétaire ?

Lorsqu’un site web utilise un moteur pour en gérer le contenu, ce moteur peut être :

  1. propriétaire à code source fermé. Exemple : 1&1 MyWebsite, Jimdo
  2. libre et open source. Exemple : SPIP, Wordpress, Typo 3, Drupal…

Dans le premier cas, si le prestataire disparaît, vous n’avez plus rien. De même, si vous voulez quitter ce prestataire, vous n’aurez généralement plus rien non plus.

Dans le 2e cas, avec un outil libre, vous avez la possibilité de changer de prestataire tout en gardant votre site à l’identique. Vous pouvez aussi bénéficier des services d’un autre prestataire sans avoir à tout refaire.

⇒ Demandez-vous toujours quel prix vous accordez à votre liberté !

Et si vous vous demandez comment un prestataire peut vivre sans rendre prisonnier ses client, lisez : Comprendre l’économie libre.

Retour Sommaire

Contributeur ou sangsue consommateur ?

Aujourd’hui, la plupart des sites Internet sont fabriqués en utilisant des outils libres et open source [4].

Les prestataires vont avoir 2 options :

  • utiliser ces outils sans y contribuer : ils bénéficient de la gratuité de ces outils, mais ne redonnent rien en retour
  • contribuer d’une manière ou d’une autre aux outils qu’ils utilisent

L’idéal étant bien sûr qu’ils soient contributeurs au code des ces outils, signe de leur maîtrise technique de ces derniers.

Par exemple, Pyrat.net est contributeur à SPIP à travers un certains nombre de plugins sous le pseudo RealET.

Et sur Wordpress, nous avons en France un très gros contributeur : Amaury Balmer.

Retour Sommaire

Bling bling ou qualité ?

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : on peut faire quelque chose de beau et de qualité !

Mais il est tellement plus facile de faire quelque chose de juste beau, sans que la qualité soit au rendez-vous.

Il existe des référentiels pour la qualité web.

Il est facile [5] de créer un site internet. Mais c’est un métier de créer un site de qualité. Et beaucoup (trop) de prestataires ne font que de beaux sites, sans chercher à ce qu’ils soient techniquement bien faits.

⇒ Vous vous demandez quelle est la qualité de votre site actuel ? Pyrat.net vous propose un Audit accessibilité de votre site (au téléphone).

Retour Sommaire

Le web, c’est trop abstrait !

Une autre difficulté pour choisir un prestataire en création de site, c’est le manque de bagage culturel de l’acheteur potentiel pour faire la différence.

Et c’est normal : le web est quelque chose de compliqué, récent et immatériel.

Autant vous avez l’idée du coût d’une voiture, d’une maison, autant, pour un site, vous ne savez pas si 500€ suffisent, ou si c’est 5000€ ou 15000€.

En pratique, ça peut être tous ces prix [6].

Mais vous aurez difficilement une vitrine sur les Champs Élysées pour le prix d’une cabane à sucre [7] dans les bois.

⇒ Un blog présente de manière humoristique et imagée ce qui est parfois demandé à un illustrateur [8] : Mon maçon était illustrateur.

Retour Sommaire

Budget, vous avez dit budget ?

Quand vous allez voir un architecte, ce dernier vous demande quel est votre budget.

Pourquoi ?

Parce qu’en fonction de votre budget, il fera les plans d’une maison proportionnée à ce budget.

Pour un site Internet, c’est presque pareil.

Pourquoi presque ?

Parce que la plupart des clients souhaitent un prix forfaitaire.

Mais qu’en pratique, hormis à rentrer dans un moule plus ou moins standard, chaque site demandera des développements qui seront difficiles à chiffrer à l’avance.

C’est pour cela que de plus en plus de sites sont conçus avec ce qu’on appelle des méthodes agiles : le projet avance par itérations courtes avec validations d’étapes. Et le prestataire connaît le budget du client et essaie de ne pas s’engager dans une voie trop coûteuse, quitte à revoir les ambitions du projet à la baisse en cours de route.

Retour Sommaire

Références ?

Un prestataire a toujours des références [9]. Certaines sont prestigieuses.

⇒ N’hésitez pas à contacter ces références pour avoir leur ressenti !

Mais n’oubliez pas aussi que le ressenti ne fait pas tout : essayez aussi d’obtenir un regard technique sur la qualité de ce qui a été réalisé.

Et n’oubliez pas aussi que les techniques évoluant très vite, un vieux site n’est probablement pas représentatif.

Retour Sommaire

Économie locale ? Investissements sur le long terme

Si l’on se place d’un point de vue économique à long terme, il apparaît souhaitable de faire circuler l’argent le plus localement possible (à compétences égales).

En effet, plus vous injectez votre argent localement, plus ce dernier est susceptible de vous revenir, les fournisseurs d’un jour devenant les clients de demain.

En contribuant au maximum à l’économie locale, vous investissez pour votre avenir.

⇒ Renseignez-vous sur le fonctionnement de l’entreprise, vous pourriez avoir des surprises [10].

Retour Sommaire

Bref, prenez le temps :

  • de comparer
  • de réfléchir
  • de vous faire conseiller

Et dites-vous bien que ce qui coûte le plus cher dans un site, ça n’est pas sa création, mais l’entretien de son contenu (et éventuellement, le coût de ses évolutions techniques futures).

[1Généralement, 150€/mois durant 4 ans, soit le site à 7200€ !

[2De toute manière, on ne vous a pas vendu un site mais un contrat de financement.

[3À noter : l’un d’eux a créé des centaines de sites en sous domaines de son nom pour y mettre des blogs racontant des arnaques… histoire de noyer le poisson ?

[4Le libre, qu’est-ce ? Comprendre l’économie libre.

[5Votre neveu qui vient d’apprendre à créer un site en classe de 3e peut le faire…

[7La cabane à sucre ou sucrerie est l’endroit où on fabrique les produits de l’érable, dont le fameux sirop d’érable. Généralement, ça n’est pas situé dans un endroit très passant…

[8Illustrateur : un des métiers nécessaire à la création de sites web.

[9Ceux qui arnaquent tiennent parfois le discours qu’ils n’ont pas encore de référence dans le coin, et que c’est pour cela qu’ils veulent vous faire leur super offre…

[10Pour prendre un exemple, saviez-vous que les Pages Jaunes appartenaient à un fond de pension américain.