J’ai entendu parler d’AGORA très tôt : dès juin 2003 par la bouche de Jean Cormon du SIG. J’ai fait partie des premiers à le tester à partir de décembre 2003.

Cela m’a amené à :