Dimanche 19 mars 2006

Flash et accessibilité ?

Ceci est basé sur une intervention de Sébastien Maltret sur la liste des utilisateurs de SPIP.

Je la reproduis ici parce qu’elle illustre très bien ce que sont la pluspart des sites web créés en technologie Flash, lorsque le soucis de l’accessibilité de ce site n’a pas été intégré lors de la création du site.

1. La navigation est le point d’ancrage d’un site web, il doit fonctionner tout le temps et pour tout le monde.

Flash n’est pas un composant intégré de base au navigateur, il ne
fonctionne donc pas tout le temps et ne marche que pour les gens ayant
flash, sur une machine assez puissante avec l’ADSL.

Le meilleur test, c’est de prendre un Pentium II 400MHz sur une
connexion 56K.

Les pauvres ont aussi droit au web.

Retour Sommaire

2. Un site web doit être accessible à tous les handicapes

Flash n’intègre pas de support WAI (Web Accessibility Initiative), ce
qui signifie qu’aveugles et mal-voyants sont exclus de ce site. 1 pour
cent des internautes sont malvoyants, 1 pour 1000 aveugles. Baser un
projet web dés le départ sur l’exclusion d’une cible d’internaute me
semble gênant, et le papy boom avançant, cette cible va augmenter.

http://www.w3.org/WAI/intro/accessi...

Retour Sommaire

3. Flash n’est pas scannable par le moteur de recherche

Un projet web intègre 2 axes : création du site ET indexation dans les
moteurs de recherche. C’est bien de mettre des titres, jolis, qui font
« gouzi-gouza » quand on passe dessus, mais si c’est pas scanné par
yagle-goohoo, l’intérêt est discutable.

Retour Sommaire

4. Utiliser spip et la licence libre

Flash est sous propriété intellectuelle de Macromedia, entreprise
américaine trés, trés, trés loin d’être l’ami du libre… Ça serait
tellement plus positif pour le moyen et long terme que l’on parle du
future remplaçant de flash, en GPL.

Pourquoi pas du gif animé (licence tombée en libre) si ça peut remplacer ?

Ou du SVG ?

Retour Sommaire

5. Problème de sécurité

Flash a déjà connu de grosses failles de sécurité, à ce jour, il
n’existe aucune faille HTML. J’ai le droit d’être parano, j’ai le
droit d’interdire flash sur mon réseau interne.

Retour Sommaire

6. Traduction automatique de site

Le contenu n’étant pas scannable, les traductions automatiques de site
(babelfish par exemple) ne sont pas possibles : c’est cool de savoir
qu’un russe, un chilien, un indien ont apprécié son site ! Et toujours
à l’esprit, augmentation de la cible.

Un site « référence » en xhtml
valide me semble le bon départ, et pour les courageux (des héros
oui !), faire une « nouvelle traduction » en langue « flash ». Quel boulot !
C’est d’ailleurs exactement une recommandation priorité 1 de wai :

6.3 Ensure that pages are usable when scripts, applets, or other
programmatic objects are turned off or not supported. If this is not
possible, provide equivalent information on an alternative accessible
page. [Priority 1]
http://www.w3.org/TR/WCAG10-TECHS/#...

Pour ceux qui pensent que le WAI n’est qu’un truc pour les webmaster
au bon cœur, ils se trompent :
Être capable de traduire son site en audio, et dans d’autres langues
automatiquement ouvrira des marchés énormes vers les téléphones
portables, les milieux professionnels bruyant (BTP, industrie),
l’automobile (l’information visuelle est illégale en voiture), les
connexions bas débits (satellite, basse fréquence), la vente
internationale (Chine, Inde, Russie, Amérique du Sud)…

Et pour une fois, le logiciel libre a une réelle avance (sur Microsoft
par exemple et au hasard).

Donc a mon avis, si c’est pour faire une œuvre graphique, au même
titre qu’une image, oui au flash.

Et pour les fondations du site, dont la navigation, du bon, du pur, du
dur HTML valide w3c.

Retour Sommaire

Vous pourrez lire aussi avec profit :

Il est possible de réaliser un site Flash accessible (donc référencé correctement dans les moteurs de recherche), mais c’est rarement le cas.